Projet Ruzizi III : Cérémonie de signature des Accords de projet

Écrit par Super User. Publié dans Actualités

Photo de famille des participants à la cérémonie de signature des Accords de projet

La cérémonie de signature des Accords du Projet Ruzizi III a eu lieu ce lundi 29 juillet 2019 à Kinshasa après plus de sept ans de négociations entre les Etats membres de la CEPGL (Burundi, RD Congo et Rwanda) et le   Partenaire privé constitué par le Consortium Industrial Promotion Services (IPS) du Kenya et SN Power de la Norvège.

Ce projet vient répondre à la problématique du déficit énergétique qui perdure dans la sous-région des Grands Lacs suite au manque des ressources financières pour investir dans les infrastructures de production et de transport de l’énergie électrique.

Le projet d’aménagement de la centrale hydroélectrique de Ruzizi III permettra, après la mise en service de la centrale, de booster l’industrie minière et celle de la transformation des produits agricoles et d’élevage avec comme conséquence positive la création des emplois, l’augmentation des exportations et l’amélioration du bien-être socio-économique à cet espace. A titre d’illustration, au cours de la construction de la centrale, plus de 2500 emplois directs seront créés sans parler d’autres emplois indirects.

Le projet d’aménagement de la centrale hydroélectrique de Ruzizi III a été monté en Partenariat Public-Privé. Dans ce  cadre, la Société de Projet, créée par les États membres de la CEPGL et le   Partenaire privé,  assurera complètement le développement et la construction de la centrale hydroélectrique Ruzizi III et des ouvrages connexes.

Ce projet sera réalisé en grande partie grâce aux fonds concessionnels accordés aux trois Etats par les partenaires financiers suivants : l’Agence Française de Développement, la Banque Africaine pour le Développement, la Banque Allemande pour le Développement, la Banque Européenne d’Investissement, la Banque Mondiale et l’Union Européenne.

Après les travaux de construction, il a été convenu que les États vont accorder à la Société de projet une concession de 25 ans pour l’exploitation et la maintenance de la centrale et de la ligne 220  kV qui va de la centrale au poste de dispatching qui sera construit à Kamanyola en RD Congo.

La capacité attendue de cette centrale est comprise entre 147 et 230 MW avec une production annuelle comprise entre 710 et 958 GWh.

Après cette cérémonie de signature, il est prévu une période de clôture financière de 24 mois et une période de construction de la centrale ne dépassant pas quatre ans et demi. La mise en service de la centrale est prévue en 2026.

 

Nous avons 3 invités et aucun membre en ligne